Ouvrages métalliques

Passerelle d’Arquenay (53)

Une passerelle sur la piste cyclable

Passerelle métallique au-dessus du cours d'eauCette passerelle de 15 mètres de long pour 3 de large, relie le village d’Arquenay à la piste cyclable entre Laval et Meslay-du-Maine, et à 100% de notre conception et réalisation. La passerelle est posée sur 6 pieux vissés, supportant les 3 poutres métalliques boulonnées. Les plats des garde-corps ont un dessin artistique représentant les libellules dans les arbres – également notre création.

Le platelage est en chêne local, qui est naturellement un bois de classe 4, ce qui veut dire qu’il ne pourrit pas et ne craint pas l’humidité. Cette passerelle a été installée à l’aide d’un engin télescopique, les poutres étant assemblées sur la berge et grutées. La mise en place de l’ossature a pris une journée, et le plus long était l’assemblage du platelage qu’il fallait ajuster sur place.

Que faut-t-il pour concevoir une passerelle?

D’abord nous devons déterminer les mesures de la future passerelle, qui dépendent du cours d’eau à franchir, mais également des utilisateurs prévus pour la passerelle. Une pour les cyclistes doit être un peu plus large qu’une pour les piétons uniquement, et une pour les cavaliers doit être encore plus large.

Ensuite, nous calculons les descentes de charges, selon la taille de la passerelle et les utilisateurs prévus. Ceci nous donne notamment les sections d’acier à utiliser.

Finalement, nous pensons à la sécurité des utilisateurs en définissant le revêtement et les garde-corps.

Comment monter une passerelle?

Il y a deux méthodes pour mettre en place une passerelle. Une fois que nous avons les culées (appuis sur les berges), il est possible de gruter la passerelle pour la mettre directement sur les appuis, ou bien la lancer: le lançage c’est un procédé où on assemble la passerelle sur une rive, et ensuite la pousser jusqu’à l’autre culée.

Passerelles sur talus RATP

Depuis 2016 le travail sur les talus en pente est devenu une de nos spécialités. Ce projet – les passerelles de visite de talus à la gare RATP d’Orsay Ville (RER B) dans la région parisienne – était un des projets compliqués à réaliser à cause des restrictions de travail sur le talus en milieu ferroviaire. Trois passerelles – de 20m, 20m et 14 m – ont été installées sur le talus de la voie ferrée sur les pieux.

La technique de travail sur les talus artificiels est très particulière, car l’objectif est d’intervenir de manière précise et ponctuelle uniquement aux endroits où les pieux doivent être.

L’ensemble de la structure a été réalisé par nos soins, y compris la conception. Pour la première fois nous avons utilisé sur ce chantier la méthode innovante pour souder les pièces galvanisées, à l’aide d’une méthode spéciale.